Pathologies

L'arthrose

L’arthrose est la détérioration progressive du cartilage. C’est une maladie fréquente. Près de 65 % de la population de plus de 65 ans est touchée. Toutes les articulations peuvent être touchées. C’est un processus normalement long. L’évolution se fait sur des années, les symptômes apparaissant vers la 4ème -5ème décennie. Les symptômes principaux sont la douleur et la raideur articulaire.


Les causes sont variées. La plus commune est dite primaire, c’est-à-dire sans que des facteurs causaux soient découverts. Les causes secondaires les plus fréquentes sont les traumatismes (fracture) et les infections.

L’anamnèse et l’examen clinique permettent de poser le diagnostic. La radiographie objective l’atteinte de l’articulation. Si besoin, d’autres examens sont réalisés

Le traitement varie en fonction de l’atteinte et de la symptomatologie. Les solutions thérapeutiques sont multiples (traitement médicamenteux, physiothérapie, prévention et/ou chirurgie). Dans une arthrose avérée et douloureuse, si les traitements conservateurs sont dépassés, une solution est le remplacement de l’articulation par une prothèse.

Hanche

L'arthrose de la hanche ou coxarthrose se manifeste par une boiterie et une douleur qui évolue par poussées de quelques jours à quelques semaines sur un fond chronique. La localisation habituelle des douleurs se situe au pli de l’aine avec irradiation dans la cuisse. On retrouve parfois des douleurs dans le genou et/ou la fesse. Dans la vie de tous les jours, l’habillement (chaussures, bas) devient difficile voire impossible. La montée ou la sortie de la voiture sont aussi difficiles.

Genou

L’arthrose du genou ou gonarthrose se manifeste avec des douleurs ainsi que des épisodes de gonflement. On retrouve fréquemment une diminution de la flexion du genou.

Prothèse

Ma prothèse. Et après...

Combien de temps la marche avec les cannes est-elle
nécessaire ?

Il n’y a pas de réponse unique. Le chirurgien adapte les durées en fonction de la situation (prothèse cimentée ou non, qualité osseuse).
La durée fréquemment constatée est de 4 semaines.

Combien de temps avant de reprendre le travail ?

La durée d’arrêt de travail varie en fonction de la profession. Une personne travaillant dans un bureau retournera plus rapidement qu’un travailleur de force. Il faut prendre le temps de récupérer. Un arrêt de travail d’environ 2 mois pour un travail de bureau est souvent proposé. Cette durée peut monter jusqu’à 6 mois pour une profession comme maçon. En fonction de la profession, un reclassement peut être envisagé.

Combien de temps pour reprendre les activités physiques ?

La marche est débutée le jour même de l’intervention voire le lendemain. Les activités pratiquées avant l’opération peuvent être reprises progressivement. Le délai varie en fonction des sports, mais une reprise sûre dépendra de l’évolution de la récupération. Une reprise à la fin du 3ème mois semble réaliste. Il est recommandé d’éviter les sports avec des fortes contraintes ou avec des impacts répétitifs. Le vélo et la natation (crawl idéalement) sont de bons exemples de sport.

Combien de temps avant de conduire une voiture ?

Les recommandations sont d’environ 2 mois. Le plus important est d’être bien et d’avoir récupéré sa mobilité. En effet, la montée et la descente de la voiture sont parfois des gestes à risque de luxation pour la prothèse.

Par contre, comme passager, il n’y pas de limitations.
Reculer le siège et une voiture haute sont des facteurs facilitant pour la montée et la descente du siège.

Combien de temps pour un voyage en avion ?

Dans les considérations d’un voyage en avion, il faut penser que, dans la période proche de l’intervention, le risque de thrombose est augmenté pendant une durée d’un mois environ. Ce risque augmente encore plus avec un vol de longue durée. Donc, il faut peser le pour et le contre avant de voyager.

Comme pour la voiture, si le voyage se réalise proche de l’opération, un certain inconfort voire des douleurs peuvent survenir.

Pour apprécier son voyage, patienter deux mois semble une
bonne option.

A noter que certains portiques d’aéroport peuvent sonner en raison du métal de la prothèse, une attestation peut être délivrée par votre chirurgien.

Combien de temps avant de reprendre une vie sexuelle ?


Les connaissances sont majoritairement basées sur la prothèse de hanche. On sait que l’activité sexuelle est reprise entre le 2ème et le 3ème mois par les patient(e)s. Ce sujet est rarement abordé à la consultation. Près de 80 % des chirurgiens ne posent pas de questions.

Avant l’intervention, 46 % des patients attribuent leurs difficultés sexuelles à leur hanche. A la suite de la pose de la prothèse, ce taux passe à 1 %. Vous trouverez sur le tableau ci-dessous, quelques recommandations sur les positions «sûres» (). Les positions à risque () sont corrélées à la voie d’abord réalisée pour la prothèse.

Pour les prothèses de genou, les positions () qui évitent d’être agenouillé pour le porteur de la prothèse sont recommandées et surtout plus confortables. Il n’y pas de position à risque de luxation ((✘)). Dans le tableau ci-dessous, vous trouverez quelques recommandations.